le changement climatique dans le Marais poitevin

avec les enfants du Centre de loisirs de Courçon en Charente-maritime

les ateliers docus font escale dans le Marais poitevin, plus précisément à Courçon, à l’accueil de loisirs, les enfants y font un film d’une quinzaine de minutes sur le changement climatique et ses conséquences, pour eux, sur leur paysage : la montée des eaux.


extrait making of :

Making of 1- Le regard des enfants du Marais poitevin sur le changement climatique

Le programme a été dense ! les enfants s’y sont énormément investis malgré le contexte (centre de loisirs, vacances de la Toussaint, les copains qui jouent dehors) et le résultat (film de 15 minutes) reflète bien leur engagement dans le projet.

En parlant entre adultes, pendant la préparation du projet, on a imaginé cibler le thème des éoliennes parce que c’est un élément de leur paysage (le littoral n’est pas loin, il y a du vent, il y a déjà beaucoup d’éoliennes et pas mal d’autres en nouveaux projets.)

Les enfants en ont décidé autrement. C’est en fait le thème de la montée des eaux qui ressort du film, conséquence très importante pour eux du changement climatique.

Compte rendu:

Jour 1 : Présentation (mon métier de réalisateur, les métiers du cinéma et de la vidéo, le matériel), visionnage d’un épisode de Jamie (c’est pas sorcier) sur le changement climatique suivi d’un débat autour du thème, visionnage de deux séquences du film Le garçon qui dompta le vent qui faisaient ressortir les problématiques de sécheresse en Afrique et des conséquences sur les cultures, mais aussi des solutions en terme d’énergie (dans ce film : Garçon de leur âge qui fabrique une éolienne pour faire fonctionner la pompe pour capter l’eau au fond du puit)

On aborde la notion de paysage, les enfants parlent de leur environnement puis on sort faire un tour en forêt :

jour 1 : tour en forêt

L’idée est venue à un/une des enfants d’interviewer MERE NATURE pour lui demander ce qu’elle pense du changement climatique.

Anatole s’y colle, Lucie fait le clap pendant que Manon s’occupe de l’image et Mathilde du son, sous la supervision d’Evie, de Romane et de Chloé

Jour 2 : la matinée a été cérébrale ! (un peu fastidieuse ?) : du montage rapide, d’abord, des séquences de la veille avec la prise de son de la voix de l’arbre (voix trafiquée) puis réflexion sur le scénario, les grandes lignes ressortent rapidement : problématique -> conséquences -> solutions. Le thème se dégage : LA MONTEE DES EAUX. En parlant avec Emilie, la non moins investie et motivée animatrice qui m’accompagne, les enfants s’accordent pour aller voir du côté de la médiathèque pour, entre autres, retrouver des cartes historiques, voire préhistoriques, de leur territoire.

Il en faut du courage pour aller aborder les gens !

La bibliothécaire est au rendez-vous, les enfants voient que leur Marais était jusqu’à il y a mille ans, et l’aménagement des canaux via l’intervention de moines hollandais, presque sous l’eau et de réaliser que leurs villages étaient des îles et qu’à cause du changement climatique l’eau pourrait revenir… Puis, fruit du hasard, une dame, Nicole, entre et les enfants décident de l’interviewer et Nicole a justement des choses très intéressantes à leur dire sur le sujet..

l’interview de Nicole

On tourne quelques portraits d’enfants et c’est le retour au centre, visionnage et petit derushage.

Jour 3 : journée dense : c’est jour de marché et jour d’interviews car on se dit bien que là on pourra trouver des gens intéressants pour notre film ! on prépare les questions puis on se rend au marché et BINGO : un apiculteur, une maraichère bio qui laboure à cheval, un poissonnier.. c’est mercredi aussi.. si bien que l’équipe est très réduite mais Chloé et Romane prennent tous les rôles à cœur, tour à tour intervieweuse et technicienne image et son.

On mange de bonnes choses achetées sur le marché puis l’après-midi même acabit !

Interview d’un installateur de chaudières écologiques (à granulé de bois), d’un de ses clients puis d’un agriculteur (conventionnel)


Jour 4 : Elio est venu rejoindre l’équipe. aujourd’hui on se déplace en mini-bus. Tout d’abord, direction les éoliennes de Courçon pour le tournage de séquences liées aux solutions puis Arçais où les enfants rencontrent des canards mais aussi un passant qu’ils décident d’interroger sur le changement climatique. On tourne quelques portraits.

Tournage à Arçais

L’après-midi c’est le Pôle-nature du Marais poitevin avec Emilie, un tour en barque, l’observation de la faune du marais, l’interview de Marie du pôle nature.

Le vendredi, jour 5 : aujourd’hui c’est film animé, en stop-motion sur le banc-titre, pour un titrage et un visuel pour le film :

temps calmes avec des visionnages de vidéos et écoute de chansons sur le thème avec Emilie.

L’après-midi c’est le retour en forêt pour le tournage du portrait de Manon, celui d’Elio, la construction d’une cabane, les prises de vues et séquences qui nous manquent (un tracteur dans son champs, les panneaux solaires).

Pour les deux derniers jours : c’est essentiellement MONTAGE et ça tombe bien il fait pas beau : c’est souvent plus compliqué le MONTAGE mais les enfants se sont investis aussi dans le montage

Au programme de ces deux jours aussi visionnages, jeux sur le thème.. on finit aussi le stop-motion, on trouve les dernières musiques libres de droits, les visuels ou photos qui nous manquent :

Tout s’est finit par une projection du film à l’équipe,

des applaudissements

puis un goûter festif (merci Sébastien)

Merci à tous : le film c’est pour bientôt !

Un grand merci à Emilie, merci à Sébastien aussi du centre de loisirs de Courçon,
à Corinne du Parc naturel régional du Marais poitevin, à Carole et à Priscille de la communauté de communes d’Aunis Atlantique, à Alice et à Marine de la Fédération des MJC de Nouvelle-Aquitaine, à Marie du Pôle-Nature, à Juliette et à Aurore du Parc naturel régional du Marais poitevin.

crédits photos : @piel, @Carole d’Aunis Atlantique, @Juliette du PNR


Auteur de l’article : arnopiel

2 commentaires sur “le changement climatique dans le Marais poitevin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *